Stéphanie Beck

© Gaston Bergeret

Les villes de Stéphanie Beck sont inspirées directement des paysages urbains et des architectures parcourus lors de ses pérégrinations autour du monde. D’origine américaine, elle peint et construit des maisons dès son enfance. Le papier se révèle être son matériau d’adoption après s’être essayée à la peinture à l’huile. Elle apprécie sa légèreté, son contact, son aspect aux multiples textures qu’elle apprivoise avec ses ciseaux. Ainsi fait-elle surgir des volumes protéiformes qu’elle assemble. Elle réinvente des plans de villes à mi-chemin entre rêve et réalité. La fragilité et la fugacité du papier font écho pour elle aux mutations permanentes des univers urbains. En guise de carnet de voyage, Stéphanie Beck nous rapporte ces villes de papier qui traduisent et matérialisent ses émotions et sensations, ressenties au contact des espaces parcourus.

Oeuvre présentée :

Borough, 2012

© Jeanette May

mis à jour le 9 December 2013
Ministère de la culture et de la communication © Cité de l'architecture et du patrimoine Mentions légales
Dossiers d'itinérances des expositions-ateliersfermer