Présentation

Fabien Vienne (1925-2016) est à la fois architecte, urbaniste et « modélateur ».

Il a conçu pendant près de vingt ans des jeux de construction qui explorent la géométrie. Cette science de la mesure et de l’espace qui est constitutive de l'architecture, car elle est un outil de conception, de représentation et de transmission.

 

L’exposition-atelier propose de parcourir l’itinéraire de cette personnalité singulière.  Elle se présente comme un mode d’emploi pour comprendre et expérimenter la pensée de cet ingénieux concepteur. En effet, la géométrie est pour lui bien plus qu'un simple outil de composition mais l'expression, quasi philosophique, d'une manière d’envisager l’espace.

 

C’est par ses jeux d’architecture que Fabien Vienne transmet son amour de la géométrie. Il vous accompagne tout au long de votre cheminement et vous invite à (re)découvrir cette science par le jeu et l’expérimentation.

© Capa/DR

Un parcours singulier

© Capa/DR

Fabien Vienne est né en 1925 à Paris. Il est diplômé de l’École des arts appliqués à l’industrie en 1944. Architecte, urbaniste, « modélateur », son parcours atypique le conduit de la conception de meubles à la mise au point de systèmes constructifs, de la scénographie à l’invention de jeux de construction.

Habile dessinateur et observateur attentif des moeurs de son époque, il participe en 1945 au chantier 1425, enquête sur l’architecture rurale en France dirigée par Georges-Henri Rivière (1897-1985), pour le Musée national des arts et traditions populaires.

 

À la libération, Fabien Vienne a 20 ans et découvre le Mouvement moderne. Recruté par Jean Bossu (1912-1983), ancien collaborateur des années puristes de Le Corbusier, il participe à la Reconstruction et côtoie entre autres : André Hermant (1908-1978), Charlotte Perriand (1903-1999), Gérald Hanning (1919-1980), etc. En 1949, il intègre l’Union des Artistes Modernes et prend part à la première exposition de l’association « Formes utiles » au Salon des Arts Ménagers, intitulée Formes utiles, objets de notre temps.

 

Envoyé en 1950 par Jean Bossu à La Réunion pour monter une agence locale, il se forme sur le tas : la tâche est immense, les moyens limités et le travail abondant. Assurant la surveillance du chantier de l’école d’agriculture de Saint-Joseph de La Réunion, Fabien Vienne s’installe sur l’île pour douze mois. Il y travaillera finalement plus de vingt-cinq ans.

 

En 1957, il fonde sa propre agence, la SOAA. Sa production est unique car restée en marge de la commande publique des années de la Croissance. Il ne devient officiellement architecte qu’en 1977. Il travaille principalement pour des maîtres d’ouvrage privés ou des entrepreneurs, comme Maurice Tomi, avec lesquels il noue des relations riches et durables. Ainsi il met au point des systèmes constructifs souples et économiques, qui connaissent pour certains un grand succès, à l’image du système EXN avec lequel sont construites des milliers de maisons en bois sur l’Ile de la Réunion. Il conçoit également des plans d’aménagement et des opérations de logements comme l’ensemble d’habitations en bandes « Notre-Dame-de-la-Garde » à La Ciotat.

 

Parallèlement, il conçoit du mobilier et élabore la gamme COX dessinée sur une base modulaire, produite et commercialisée par Jacques Bousigué. Il enseigne entre 1977 et 1981 à l’École supérieure d’Arts graphiques, puis se consacre à la scénographie d’expositions, dans le domaine de l’holographie, qui le conduit à relever de vrais challenges techniques.

 

Retraité en 1993, Fabien Vienne continue ses recherches sur le plan formel et trouve de nouveaux terrains d’investigation : cadrans solaires, globe « Jourénui », qui permet de visualiser le jour et la nuit sur une mappemonde tournant en temps réel, et jeux de construction où la géométrie devient le moyen d’expression d’une pensée ludique et pédagogique.

 

Il décède le 31 mars à Paris.

mis à jour le 21 November 2016
Ministère de la culture et de la communication © Cité de l'architecture et du patrimoine Mentions légales
Dossiers d'itinérances des expositions-ateliersfermer